David Brevik

Interview de David Brevik par Computer Gaming World

Voici une interview de David Brevik, le président de Blizzard North, concernant les changements à venir sur Diablo2, y compris son avis sur la place de Diablo en tant que vrai RPG, les personnages non-humain dans Diablo2 et la triche.


CGW : Certains ont dit que Diablo n'était pas un vrai RPG. Que répondez-vous à ces critiques ?

David Brevik : L'ensemble du débat à propos du fait que Diablo est ou n'est pas un RPG nous a pris un petit peu par surprise. Quand nous avons prévu de réaliser Diablo, nous ne l'avions pas fait dans l'intention de redéfinir ou changer le genre. Nous sommes tous de grand fan à la fois des RPG sur "papiers-stylo" et ceux sur ordinateur, donc manifestement ces expériences ont influencés notre conception. Mais nous n'avions pas une liste disant ce que le jeu devait ou ne devait pas avoir pour correspondre précisément avec ce qu'un RPG doit être. Pour finir, les gens peuvent classer le jeu comme ils veulent, parce qu'aussi longtemps que les joueurs pensent que le jeu es divertissant, c'est tout ce qui nous intéresse.


CGW : Est-ce qu'il y a des choses que vous souhaiteriez avoir pu faire dans Diablo ?

David Brevik : Certainement. Nous sommes les plus sévères critiques de nos jeux. Quand Diablo est sorti, nous l'avons examiné en profondeur et nous avons établi une liste des choses que nous aurions voulu améliorer ou changer. Avec Diablo2, nous obtenons l'occasion de les appliquer en créant un monde plus grand, plus actif et bien sur en éliminant toute possibilité de triche.


CGW : Comment allez-vous compenser le manque de "vrai" jeu de rôles pour Diablo2 ? Y aura-t-il plus d'élément RPG ?

David Brevik : Nous ne cherchons pas nécessairement à transformer Diablo2 en ce que beaucoup appelerait un RPG classique. Cependant, il y a certains changements que nous souhaiterions réaliser qui seront des éléments à tendance plus RPG. Nous en disons plus sur l'histoire au travers des quêtes intermédiaires dans Diablo2. Nous donnons également aux joueurs plus d'options dans le développement du personnage. Par exemple, l'amazone pourrait se spécialiser dans la maîtrise d'un arc ou au contraire dans le maniement d'une lance.


CGW : Comment est Diablo2, différent ou mieux que le premier épisode ?

David Brevik : Diablo2 est une réinvention du jeu sur les bases de Diablo1. D'un point de vue technique, nous avons restructuré le jeu pour qu'il tourne plus efficacement avec un meilleur éclairage et nous avons mis fin à la triche. Du point de vue du joueur, nous avons réalisé l'univers de Diablo beaucoup plus grand, avec plus d'expérience variée pour le joueur. Nous voulons que le joueur se sente complètement immergé dans le monde de Diablo, ce qui signifie plus de tâches variées, plus d'NPC intéressant, des ennemis plus intelligent et plus d'options pour le joueur. Votre personnage sera unique et aura plus d'individualité dû aux choix que vous ferez. Nous avons gardé tout ce qui a fait de Diablo un jeu amusant, mais nous lui avons rajouté plus de profondeur et de variété.


CGW : Est-ce que les personnages de Diablo1 apparaîtront dans Diablo2 ?

David Brevik : Les classes de personnages seront toutes nouvelles. il y aura certaines ressemblances dans les personnages non-joués (NPC), y compris Cain the Elder et peut-être que le NPC que tout le monde aime à détester, Wirt.


CGW : Qui et dans quelles aptitudes ?

David Brevik : Nous ne pouvons pas encore vous raconter l'histoire, mais ceux qui connaissent les détails de l'histoire de Diablo1 reconnaîtront que c'est clairement le même univers et ils reconnaîtront une partie des nouveaux personnages.


CGW : Nous savons que les joueurs ne sauront pas jouer les personnages de Diablo1, mais rencontrerons-nous des rogues, sorciers ou guerriers dans Daiblo2 ?

David Brevik : Les joueurs rencontreront (affronteront ?) des rogues, des sorciers et des guerriers pendant le jeu en tant que NPC et des personnages dont on peut demander leurs services. Par exemple, dans la première partie, les joueurs traverseront le monastère des "Sisters of the Sightless eye" qui est l'organisation d'ou vient la rogue de Diablo1.


CGW : Blizzard North a créé une incroyablement riche et profonde histoire pour l'univers de Diablo. Est-ce que des armes spéciales, comme l'Izual's Azurewrath, ou des personnages historiques (comme le sorcier Thal Rasha, qui a emprisonné Baal dans son propre corps) apparaîtront dans Diablo2 ?

David Brevik : Nous lions définitivement les intrigues de chacun des jeux ensemble. Les joueurs rencontrerons pour la première fois Baal et Mephisto, les deux autres principaux démons de l'enfer. Ils rencontreront également Andariel, "The Maiden of Anguish".


CGW : Dans Diablo2, y aura-t-il des personnages non-humain comme des lutins ou des nains, du côtés des NPC comme celui des personnages ?

David Brevik : Actuellement, nous pouvons dire que les 5 classes de personnages seront tous humains, mais les joueurs pourront rencontrer des NPC qui ne seront pas humains.


CGW : Pourquoi est-ce que Blizzard North n'est pas allé dans l'environement imaginaire traditionnel des nains, fées et dragons ?

David Brevik : La littérature imaginaire traditionnel imagée est d'une grande influence sur nous, mais nous ne voulons pas que ces expériences limites notre créativité. Nous ne voulons pas que nos concepteurs et designers soient restreint par un ensemble de paramètres prédéfinis comme par exemple ce qu'un nain est supposé ressembler ou agir. Au contraire, nous avons dit à notre équipe de se laisser aller, créer les plus sauvages et les plus sympathiques personnages et monstres qu'ils peuvent faire.


CGW : Pourquoi est-ce que Blizzard North crée tout nouveau (des personnages aux monstres) dans Diablo2 ? Est-ce que certains monstres ou sorts seront conservés, et si oui lesquels ?

David Brevik : Nous souhaitions offrir au joueur une toute nouvelle expérience. Nous garderons certains monstres comme les squelettes et les zombies sous certaines formes, mais ils auront de nouvelles "AI", capacités et armes. Je dirais que les joueurs peuvent espérés voir 5 à 10% des monstres de Diablo1 dans Diablo2 dans certaines capacités. Quand aux sorts, nous en garderons probablement 10%. Certains, comme le "Town Portal", nous les garderons par nécessité. D'autres, comme "Lightning", nous les garderons parce que tout le monde les aimaient.


CGW : Une des critiques érigées contre Diablo était que le monde semble statique, il n'était pas vivant. Y aura-t-il plus d'élément interactif dans le monde de Diablo2 ? Dans l'ensemble, comment allez-vous procéder pour que le monde de Diablo2 soit plus vivant ?

David Brevik : Vous avez raison. A coup sur, nous voulons que l'univers de Diablo2 soit ressenti comme plus vivant et non comme si vous marchiez dans une image. Dans Diablo2, les NPC marcheront dans la ville et dans les zones désertiques au lieu de rester sans bouger. L'environnement aura également plus d'animation.


CGW : Nous avons vu la première ville, le monastère des "Sisters of the Sightless eye". Où seront également amené à voyager les joueurs de Diablo2 ? Quelles autres organisations ou entités verront-ils de l'univers de Diablo ?

David Brevik : Des lieux pour d'autres actions comprennent entre autre une jungle et un désert. Le jeu est linéaire dans le faite que les joueurs devront terminer chaque action avant de progresser vers une action différente, mais les joueurs seront également capable de retourner dans les villes. Nous faisons les retours en villes significatifs en y incluant certains nouveaux objets ou informations venant des NPC.


CGW : Nous avons des informations plus complètes sur la nouvelle classe : "l'amazone", mais pourriez-vous nous en dire un peu plus sur les autres personnages ?

David Brevik : A ce niveau, tout ce que nous pouvons dire c'est que le jeu comprendra deux faiseurs de sorts, deux guerriers et un personnage avec un mélange de capacités. Nous avons eu beaucoup de rapport sur Internet disant quels seront les personnages dans Diablo2, mais jusqu'ici, tout ce que nous avons annoncé c'est l'amazone.


CGW : Comment allez-vous abordé les cheaters dans Diablo2 ?

David Brevik : D'un point de vue technique, notre plus important sujet est de résoudre le problème de triche. L'impartialité est un facteur très important pour le public et nous connaissons la douleur que peut ressentir un joueur quand son personnage est instantanément tué par le geste désinvolte d'un tricheur. Par conséquence, nous avons conçu Diablo2 pour qu'il soit parfaitement protégé contre la triche. L'élimination de la triche ne protégera pas seulement vos accomplissments, il permettra une vraie économie sur l'échange d'armes et d'objets.


CGW : Y aura-t-il d'autres améliorations de Battle.net ou du multijoueurs dans Diablo2 ?

David Brevik : Diablo2 supportera plus de joueurs dans un même jeu. Le nombre final sera établi pendant la phase de test où nous déterminerons ce qui conviendra pour les meilleures expériences, mais ce sera certainement plus grand que les 4 actuels. Il y aura également un nombre de nouvelles caractéristiques et options Battle.net qui donnera un meilleur contrôle et plus d'informations sur les jeux en cours. C'est comme si chaque jour nous pensons à une super nouvelle idée pour Battle.net et que nous ne pouvons attendre pour la mettre en application. En fait, nous sommes impatient de finir le jeu de telle manière que nous puissions y jouer nous-même.

Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette page !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Diablo II : 41.714.345 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.